13 Janvier 2015 : Mise au point précoce de la nouvelle organisation avec l’ouverture de l’UHCD délocalisée

13 Janvier 2015 : Mise au point précoce de la nouvelle organisation avec l’ouverture de l’UHCD délocalisée

Présents : Johana Malka, Maxime Gautier, Bertrand Galichon, Jennifer Truchot, Karine Jan, Chantal Lecat, Ghanima Al Dandachi, Erwin Hansconrad, Patrick Plaisance.

Le but de cette réunion était de faire une première mise au point précoce de la nouvelle organisation avec l’ouverture de l’UHCD délocalisée.

D’un point de vue unanime, on peut dire que cette unité est appréciée de par son calme, la possibilité de mieux prendre en charge les patients en termes d’examen ou de soins.

Il est rappelé par Patrick Plaisance que seuls les référents qui s’occupent des ARC (apprentissage au raisonnement clinique) doivent être là à 8h00 avec les étudiants, en salle de conférence. Une liste “ARC” sera faite en colonne sur le tableau de service, par mois, mélangeant à la fois des référents de traumatologie et de médecine. Pour les autres secteurs (jusqu’à ce jour médecine, trauma et SAUV), les transmissions se font de 8h30 à 8h45. Pour ce qui concerne l’UHCD, les transmissions doivent démarrer à 8h45 dans la salle de staff de l’UHCD avec l’équipe médicale montante et descendante. Ces transmissions doivent être faites avec, de façons successives, les infirmiers de chacune des ailes qui doivent être appelés pour y participer. Tout d’abord, l’infirmier de l’aile A qui va remplacer son collègue de l’aile B, qui enchaîne le suivi de la transmission de son aile pendant que le 1er surveille son secteur.

Il semblerait que ces transmissions du matin, et même celles du soir faites physiquement à l’UHCD et incluant les paramédicaux soient appréciées par ces derniers.

Johana Malka pose néanmoins la question de l’intérêt réel de la transmission physique du coordonnateur de nuit à l’UHCD avec, pour l’instant, une impression de perte de temps. Ceci restera à évaluer avec l’ensemble des médecins quand tout le monde aura tourné.

Concernant plus spécifiquement le fonctionnement de l’UHCD sur le plan médical, plusieurs points ont été cités :

– la difficulté rencontrée par les médecins le week-end (moins de médecins et 1 seul interne à l’UHCD à partir du samedi après-midi). Il sera impossible d’avoir 1 médecin par aile. Par contre, l’idéal serait d’avoir 1 interne par aile pendant les 2 journées de week-end et ce sur toute la journée afin de permettre au médecin qui fait l’UHCD le matin de pouvoir se libérer l’après-midi et assurer le secteur médecine. Cependant, il semble difficile d’imposer ces 2 internes de  par leur densité de travail. Ceci doit être vu avec Jennifer Truchot.

– Il est noté par certains que les transmissions sont parfois longues, que les dossiers URQUAL ne sont pas toujours complets, notamment sans récapitulatif des traitements de sortie dans la conclusion par exemple. Il est rappelé par Patrick Plaisance que ceci est quelque chose d’indispensable et qu’il a quelques retours, notamment de Médecine A, pour lesquels aucune conclusion n’est notée et surtout aucun traitement spécifique n’est proposé. La conclusion, le traitement de sortie du SAU sont des éléments indispensables à écrire dans la conclusion de chacun des dossiers avant le départ du patient.

– Patrick Plaisance propose que soit écrite une organisation optimale dans l’UHCD.  Cet élément sera écrit par la référente de cette unité (Cécile Durand-Stocco) et serait envoyé à tous pour éventuellement la compléter et l’optimiser.

– Le superviseur sera sûrement un élément important dans la bonne marche de cette unité puisqu’étant présent dès le matin aux transmissions. Nous reviendrons sur sa définition plus tard.

– Un point important est que, pour l’instant, les assistants sociaux ne sont pas présents à cette transmission du matin alors que les secrétaires hospitalières et les paramédicaux le sont. Patrick Plaisance en discutera avec la responsable des assistants sociaux (Mme Duc-Leclerc) et fera un retour quant aux souhaits (arrivée en décalé avec l’un des 2 étant présent dès 8h30 pour la transmission ; une répartition de chacun des AS entre l’accueil des Urgences et l’UHCD ; une réunion de discussion de dossier qui ont posé souci sur le plan social, etc.).

Un certain nombre de médecins qui n’ont pas pu être présents ce jour avaient répondu à Patrick Plaisance quant à leur bilan de ces premiers jours de nouvelle organisation. En substance :

– une proposition d’Erwin Hansconrad pour certains lits scopés en rocade permettant de continuer à garder sous le coude des patients en surveillance rapprochée (attente de place pour une USC, patients sous seringue électrique…).

– les dossiers de trauma ne sont pas transmis lors des transmissions du matin. Il est clair que tous les médecins doivent être à l’UHCD délocalisée à 8h30, y compris pour les patients de traumatologie.

– Nora Ouled fait part du manque de disponibilité de certains médicaments d’urgence lors d’un cas qu’elle a eu à gérer à l’UHCD. Ceci est peut-être à revoir. Patrick Plaisance rappelle que le chariot d’urgence de l’UHCD se trouve au niveau de l’aile B et devrait tout avoir à l’intérieur de ses tiroirs.

Compte-rendu rédigé par Patrick Plaisance le 13 janvier 2015

 

 

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire