Connexion

Formation des IDEs et internes du service

Les formations initiale et continue sont impératives pour tout professionnel de santé. La formation par simulation doit faire partie maintenant de notre environnement de travail. Elle peut se décliner en beaucoup d’items variés. Notre service d’Urgence comprend environ 120 soignants (infirmier(e)s, aides-soignant(e)s, brancardiers,…), 21 équivalents temps plein médicaux, 12 internes choisissant ce stage par semestre, 9 à 10 étudiants en médecine en rotation toutes les 8 semaines environ. Il faut que tout ce petit monde connaisse un certains nombre de gestes spécifiques au statut de chacun (poser une perfusion, faire un massage cardiaque externe, ventiler et intuber un patient, etc) et surtout puisse travailler en harmonie les uns avec les autres, ce qui est le plus difficile. Le seul moyen d’arriver à travailler ensemble autour d’un patient est la simulation. C’est la raison pour laquelle sont organisées en interne :

– des formations pour les infirmiers d’accueil et d’orientation (IAO) par ce que l’on appelle du « patient standardisé » c’est-à-dire des jeux de rôle reproduisant des situations identiques à ce qu’il se passe dans la réalité. Des soignants jouent des rôles précis de patients et d’accompagnants en passant dans un box virtuel d’IAO et en étant interrogés par des apprenants (infirmiers). Deux infirmières référentes s’occupent de cette formation et analysent chaque scénario qui est ensuite discuté immédiatement avec le groupe. Les temps d’interrogatoire, de prise de décision de gravité et d’orientation sont mesurés. C’est quelque chose de très instructif pour tout le monde.

– des formations de ventilation non invasive

– et surtout deux superbes journées par semestre dans un centre de simulation avec un simulation humaine extraordinaire (METI) que l’on peut interroger, à qui on peut administrer des médicaments, que l’on peut intuber, ventiler avec un respirateur, exsuffler ou drainer, etc. Il cligne des yeux, a des réflexes photomoteurs, réagit lui-même aux médicaments qu’il reconnait en dose, concentration, vitesse d’injection. C’est un outil fantastique autour duquel les équipes qui ont l’habitude de travailler ensemble dans le service se retrouvent et « s’amusent à travailler » sur des petits scénarios pré-formatés afin d’acquérir des réflexes de bonne communication entre eux, de respect du rôle de chacun lors de situations un peu « chaudes » (détresse respiratoire ou circulatoire, coma, arrêt cardiaque, intoxication grave, syndrome coronarien aigu…). Superbes journées donc!

Merci à tous les soignants et médecins du service qui aident à la préparation de toutes ces formations, y compris ceux qui concoctent de splendides vidéos…!

Laisser un commentaire